Qu’est-ce que la sédation consciente en dentisterie?

Se rendre chez le dentiste est parfois un véritable calvaire pour certaines personnes. Entre la peur des dentistes et la phobie de piqûres, certains ont du mal à subir des soins dentaires. Heureusement grâce à l’évolution du traitement buccodentaire, les patients les plus anxieux  peuvent désormais bénéficier d’un soin plus adapté : la sédation consciente. Zoom sur tout ce qu’il faut savoir sur ce traitement en dentisterie.

 

Comprendre la sédation consciente

Le terme de sédation vient du mot latin « sedare » qui signifie en français « tranquilliser ». La sédation consciente désigne donc une technique de soin permettant d’apaiser le système nerveux des patients phobiques pendant l’intervention du dentiste.  Le degré de sédation peut varier : d’un léger apaisement jusqu’à la somnolence profonde. Pourtant, il faut savoir que pendant l’intervention la conscience, la respiration ainsi que les réflexes protecteurs du patient restent toujours actifs. La sédation consciente permet donc de faciliter le déroulement du traitement dentaire : au fur et à mesure des séances, la phobie du patient diminue.

La réalisation de cette technique est très simple : avant le début du soin, le dentiste pose un masque sur le  nez et la bouche du patient. Ce dernier continue toujours à respirer calmement par le nez tout en gonflant le ballon. Une fois l’effet sédatif ressenti par le patient, il reste éveillé, entend et voit tout ce qui se passe mais son système nerveux reste tranquille. A noter qu’une fois les soins terminés, les effets sédatifs disparaissent petit à petit.

 

Dans quels cas peut-on utiliser la sédation consciente ?

En dentisterie, la sédation consciente est destinée pour les patients anxieux, phobiques des piqûres et/ou sujets aux hypertensions. Cette technique d’anesthésie peut également être utilisée chez les enfants réfractaires aux soins dentaires. En un mot, la sédation consciente est surtout utilisée sur les personnes souffrantes de dentophobies. Pour savoir si le patient est anxieux, le dentiste établit quelques examens avant toutes interventions. En début de la consultation, il peut établir une fiche questionnaire lui permettant de savoir si la personne à traiter est phobique ou non. Ou alors il prend le temps de discuter un peu avec le patient pour déterminer si ce dernier a besoin d’une sédation consciente ou pas.

Sinon, il faut savoir que comme toute autre technique médicale, il existe aussi quelques contre-indications pour la sédation consciente : ainsi cette pratique est formellement interdite sur les patients atteints des maladies respiratoires (grippe, BPCO…) et qui ont donc du mal à respirer par le nez, mais aussi sur les femmes enceinte surtout pendant le premier trimestre de grossesse, et enfin sur les personnes ayant une carence en vitamines B12. En cas de doute, il est toujours préférable de demander l’avis d’un spécialiste pour pouvoir connaitre la possibilité ainsi que la faisabilité du soin.

 

Quels sont les avantages de la sédation consciente ?

La sédation consciente fait partie des techniques d’anesthésie dentaire les plus sécuritaires et efficaces, permettant en effet d’apaiser l’anxiété durant un traitement dentaire. De par ses effets sédatifs peu puissants et inoffensifs, les patients peuvent toujours se rendre compte de ce qui se passe aux alentours. Seule une sensation de légèreté ou de lourdeur leur vient en tête. Ils ne ressentent donc aucune douleur tout au long de l’intervention. Ce qui fait que les soins dentaires se déroulent donc dans les meilleures conditions et dans le confort total. Autre avantage, l’effet sédatif de cet anesthésique est éphémère, ne laissant aucune trace de sédation résiduelle dans l’organisme du patient.

Bref, avec la sédation consciente, les visites à votre centre dentailre à laval deviennent beaucoup moins dures pour les patients anxieux.

 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *